Les idées, plus fortes que les poings !

Publié le par sébastien

Le journaliste Alain Duhamel a indiqué en novembre dernier devant un un public de jeunes étudiants de Sciences Po qu'il voterait pour François Bayrou à la prochaine présidentielle. C'est une annonce qui n'avait rien de solennel, qui était dite en passant, au milieu d'un discours qui se voulait par ailleurs volontiers critique à l'égard du représentant de l'UDF. Apparemment, pas de quoi fouetter un chat !

Sauf que cette réunion était filmée et a été référencée sur YouTube il y a une quinzaine de jours. Dès lors, le professionnalisme, jusqu'alors reconnu de Duhamel, était remis en cause. Son impartialité, mise en doute. Dans ce contexte, il a été mis en congé de France Télévisions. Le président de cette dernière, Patrick de Carolis, considérant que Duhamel avait manqué à son devoir d'indépendance.

Pourquoi pas ? Le raisonnement se tient. Puisque Duhamel n'aurait pas respecté le code de déontologie attaché à sa fonction, il n'est pas injuste, qu'il soit mis sur la touche le temps de la campagne.  Il a d'ailleurs assez bien accepté la sanction.

Mais, je ne peux m'empêcher de faire le lien entre cette histoire et celle sur Jean-Luc Delarue dans l'avion le menant à Johannesburg mi-février. Apparemment mal à l'aise en avion, Delarue a pris quelques médicaments, qui, additionnés à pas mal d'alcool, lui ont fait péter les plombs. Il a fini par se promener à poil dans l'avion, à insulter un peu tout le monde et autres menus divertissements qui lui ont valu, au final, plusieurs plaintes du personnel naviguant.

Evidemment, Delarue ne sera pas sanctionné par sa chaîne. Il ne sera pas mis en congé de France Télévisions.

Et pourtant ... Qu'y a-t-il de plus dévalorisant pour une entreprise : le salarié qui exprime une opinion ou celui qui se ridiculise dans la violence et l'insulte ? Faut-il sanctionner celui qui se comporte bien mais s'écarte d'un code de déontologie assez vague, ou celui qui se comporte mal en société ? Et quel est, finalement, le plus honnête : celui qui dit ce qu'il pense, ou celui qui devient à la ville le contraire de ce qu'il présente à l'écran ?

 

Publié dans Politique-France

Commenter cet article

LOOP 25/03/2007 12:05

Bonjour à la planète,
J\\\' ai juste envie de dire, le mieux c\\\'est de ne pas sanctionner... la planète s\\\'occupe de nous faire disparaitre, c\\\'est la réflexion de la semaine ...
Merci pour tes réflexions, je trouve que le monde bouge, sachons regarder, le plaisir et autour de nous, prenons la vie de bon coté si c\\\'est encore possible
de bill