Ségolène : populaire ou populiste ?

Publié le par sébastien

Ségolène est populaire, cela ne fait pas de doute. Le phénomène est si bien ancré à présent que l'on se sent presque confus d'employer son nom !

Mais est-elle populaire ou est-elle populiste ?

Le populisme, c'est la croyance dans les droits, la sagesse ou les vertus des gens du peuple. La terre ne ment pas !

En écrivant un livre dans lequel elle commence les chapitres que terminent les internautes, en insistant, à la mode Raffarin finalement, sur les vertus de l'écoute et de la proximité, en employant les mots magiques que la majorité de l'opinion souhaite entendre, fait-elle dans le populaire ou dans le populisme ?

Pour ma part, j'ai l'impression que tout cela respire l'artifice, que l'on nous refait le coup de la "France d'en-bas". Le vrai courage politique ne consiste-t-il pas plutôt à dire au peuple la vérité plutôt que ce qu'il a envie d'entendre ?

René Girard nous l'a appris : les phénomènes de mimétisme conduisent à la désignation des boucs-émissaires qu'il faut sacrifier pour retrouver l'ordre social. Il nous apprend également, et c'est le second pilier de son oeuvre que l'on oublie bien souvent, que tout cela finalement repose sur le mensonge : les boucs-émissaires ne sont pas les responsables du désordre, mais leur élimination agit telle une soupape jusqu'à ce que l'on en trouve de nouveaux.

Ne pas se contenter de mimer les autres, ne pas s'efforcer de ressembler à l'opinion, mais, au contraire, veiller à rassembler en tenant un discours de vérité : voilà le véritable courage en politique. Mais est-ce bien raisonnable ?

Publié dans Politique-France

Commenter cet article

Thomas 10/06/2006 00:08

Bien vu pour hier... n'oublie pas de jouer aujourd'hui aux :