Internet et la création culturelle

Publié le par sébastien

En permettant le téléchargement et l'échange gratuits de fichiers musicaux ou vidéos, Internet va-t-il ébranler in fine la création culturelle ?

Certains le pensent et le craignent. Les majors et les grands studios ont ainsi pris à bras-le-corps la question du piratage.

Mais le phénomène est-il réellement nouveau ?

Hier, la radio devait tuer le spectacle vivant en permettant, déjà, la production privée de copies. En réalité, elle donna davantage envie d'aller au concert ou d'acheter des disques.

De même, la télé allait tuer le cinéma. Pourtant, il n'y a jamais eu autant de public dans les salles obscures qu'aujourd'hui.

Mieux, loin de se concurrencer, médias et création se complètent. La télé finance le cinéma. La radio produit le spectacle. Chacun gagne finalement au succès de l'autre.

Pourquoi ce qui fut vrai, hier, ne le serait-il pas demain avec Internet ?

Surtout qu'en accroissant l'offre et en réduisant les coûts de diffusion, Internet devrait au contraire multiplier les occasions d'achat et réintroduire de la diversité là où l'uniformisation guette.

Le financement de la création sera nécessairement différent, puisque les prix de vente vont baisser. Mais personne n'a intérêt à un appauvrissement de la création.

Dès lors, ce que craignent les majors, sous couvert d'une communication habile sur les risques pesant sur la création, n'est-il pas davantage la perte de contrôle sur les tuyaux et les contenus qu'elles vont inexorablement connaître dans les années qui viennent ?

Qu'est-ce que vous en pensez ?

Publié dans Réflexions-idées

Commenter cet article