Nommer pour vaincre

Publié le par sébastien

La championne Colette Besson est morte hier. A cette triste occasion, j'observe que les médias ne parlent plus de "longue maladie", comme ce fut longtemps le cas, mais évoquent désormais, sans tabou, le terme de "cancer". Constat que j'avais fait, déjà, à deux ou trois reprises précédemment.

Or, la manière dont on nomme les choses n'est jamais neutre. Elle révèle la perception que l'on s'en fait.

Si, par exemple, le Pentagone, le Département d'Etat et la Maison Blanche s'affrontent aujourd'hui sur le point de savoir s'il faut parler ou non de "guerre contre le terrorisme", c'est bien parce que la perception des uns et des autres est différente. Elle préfigure, alors, des stratégies de défense diverses et variées.

Désormais, le mot "cancer" n'effraie plus. Les choses sont dites. C'est là le signe d'un changement d'état d'esprit, symbolique, dans la lutte contre la maladie.

Nommer les choses, c'est, en effet, accepter de les voir en face, de ne pas détourner le regard, c'est engager le combat. Quand le discours par allusion ne fait que révéler la crainte ou l'ignorance d'un fléau, le discours qui nomme est celui qui annonce l'affrontement.

A la manière des conquérants qui nommaient les terres qu'ils prenaient pour s'assurer de leur possession, nommer précisément les maladies, plutôt que les évoquer avec mystère, revient à fuir l'inconnu pour engager l'épreuve de vérité.

Signe, donc, que le combat avance.

Publié dans Réflexions-idées

Commenter cet article

sébastien 16/08/2005 15:46

Merci Lukas de ton commentaire qui va dans le sens de mon papier.

Il n'y a pas de sous-culture, donc pas de complexe à avoir en la matière ! Il y a seulement des choses que l'on trouve belles, qui nous émeuvent ou qui nous amènent à voir le monde différemment. Peu importe qui les écrit, les peint ou les chante. Dès lors que l'on est touché, c'est que c'est bon !

Et Harry Potter touche beaucoup de monde, j'ai l'impression !

Jean-Luc Romero 15/08/2005 12:35

une petite pensée pour Colette qui fut une sportive exceptionnelle mais surtout une femme vraie.

Lukas 13/08/2005 23:18

certainement en deça du niveau intellectuel de la page... mais la culture n'est pas un étalage de grands auteurs... Pour les gens qui aiment multipliés les exemples triviaux... bien que cette explication ne le mérite tellement sont contenu est bon... Harry Potter ( la ca casse tout lol ) est l'un des rares à Nommer celui dont on doit pas prononcé le nom... comme Dumbledore... et Hermione a cette phrase qu'il faut appeler Voldemort par son nom car ainsi on montre qu'on en a plus peur... ou moins... mais qu'on est prêt à affronter cette idée... Cancer,guerre contre le terrorisme ( qui est plus appelé "guerre contre l'axe du mal") sont des exemples des mots qu'on apprends à utiliser sans les craindre...

ludo 10/08/2005 17:15

Salut Sébastien,

Merci pour ton commentaire et tes félicitations. Tu dis que Globo a mis mon blog sur la page d'accueil de leur site...à vrai dire je ne comprends pas car j'ai regardé et je ne vois rien !! As tu l'adresse de la page web où tu as trouvé mon blog ?

merci