Déjà vu ?

Publié le par sébastien

C'est une période marquée par un déficit budgétaire chronique et une situation économique dégradée : on se plaint notamment de la flambée des prix.

C'est une période marquée par une farouche opposition aux réformes de l'Etat et de la fiscalité.

Aucun des premiers ministres successifs ne réussit à faire passer les réformes nécessaires au redressement des finances du pays.

C'est une période où le chef de l'Etat, par ses alternances de fermeté et de mollesse, n'inspire plus confiance. Il n'est pas soutenu par le peuple.

C'est une période où le peuple remet en cause les privilèges des élites.

C'est une période, enfin, où l'on estime que c'est au peuple et à personne d'autre de décider par une Assemblée constituante de la rédaction d'une prochaine Constitution.

Cela vous dit quelque chose ?

Mais, oui, bien sûr :

- les premiers ministres se nomment Turgot, Necker, Calonne et Brienne ;

- le chef de l'Etat s'appelle Louis XVI ;

- l'Assemblée constituante commence ses travaux le 20 juin 1789 ...

Ah oui, j'oubliais : comparaison n'est pas raison !

Publié dans Politique-France

Commenter cet article

Gérald Alexandre Roffat 08/06/2005 00:47

Il y a loin de Louis XVI à Jacques CHIRAC et d'une époque à l'autre. Mais, il existe, selon KAPLAN et je partage son opinion, des constantes de la nature humaine, y compris dans les errements de l'opinion publique, qui replacent les défis d'aujourd'hui dans le vaste mouvement de l'histoire.

Jean Yves 07/06/2005 18:17

Sauf qu'il me semble que là s'arrête la comparaison : économiquement il n'y a pas vraiment analogie, socialement non plus... mais elle était tentante et jolie comme dit mon prédécesseur dans les commentaires.

Alexandre 07/06/2005 15:02

Joli... Très joli !