Nice, trop top !

Publié le par sébastien

Qui a dit :

"Je me désole de l'erreur collective d'appréciation commise par des journalistes militants sincères et convaincus de l'intégration européenne qui ont jugé que Nice était un échec, en décalage stupéfiant par rapport aux résultats" ?

Réponse : Hubert Védrine, ministre des affaires étrangères, le 12 janvier 2001.

Puisque c'est amusant, on continue. Qui a dit :

"Je ne partage pas le sentiment de ceux pour qui l'esprit européen n'a pas soufflé sur Nice. C'est le meilleur traité possible compte tenu des contraintes qui existaient et il permettra à l'Europe de demain de continuer à fonctionner avec efficacité." ?

Réponse : Jacques Chirac, Président de la République, discours du 26 février 2001, lors de la signature du traité.

Enfin, en novembre 2001, Pierre Moscovici, ministre délégué aux affaires européennes, publiera un livre, L'Europe, une puissance dans la mondialisation, dans lequel il essaye de "réparer l'erreur judiciaire dont ce traité a été l'objet". Pas moins !

Et dire que tous ces gens reprochent aujourd'hui à Fabius d'avoir changé d'avis !

Publié dans Politique-Europe

Commenter cet article