Micro-sondage

Publié le par sébastien

Si la France vote comme ma famille, ce sera non !

A l'occasion de ce weekend prolongé, je retrouve la verdure reposante de la campagne, ce silence qui est un luxe et une grande partie de ma famille. L'occasion de sonder les esprits sur le futur référendum, sans trop insister toutefois car il s'agit de se quitter dans les meilleurs termes !

1er constat : le non est majoritaire.

2ème constat : ceux qui votent "non" et ceux qui votent "oui" ont un point commun : ils ne savent pas pourquoi ! On "sent" ou on ne "sent pas" les choses, c'est tout !

3ème constat, qui est une conséquence du second : on ne vote pas par rapport à un texte, on vote par rapport à une situation personnelle. Ceux qui ont un emploi stable et ont la chance de voyager votent plutôt "oui". Ceux qui vivent de petit boulot en petit boulot et ont rarement été plus loin que l'horizon du département, voire du canton, votent "non".

Et rapidement la même question qui domine le débat : comment faire face aux délocalisations ? Comment lutter face aux pays où la main d'oeuvre est si bon marché ?

Fabius a vu juste : il y a aujourd'hui "deux France".

Comment expliquer que voter "oui" à la Constitution est utile, mais que probablement cela ne changera rien à la situation de ceux qui, comme ma mère, n'ont toujours pas 4 chiffres au bas de leur fiche de paie, même après 40 ans de travail ?

On n'est plus alors dans le débat politique. On est dans l'ordre du décent et de l'indécent.

Publié dans my life

Commenter cet article

Jean-Yves 07/05/2005 20:35

Oui, bien vu et bonne analyse. Et que répondre face à l'indécence ?