Une pensée pour Raymond Devos

Publié le par sébastien

Raymond Devos n'est plus. J'aimais beaucoup son humour. Son style. Son amour des mots et du merveilleux.

Peut-être lui dois-je mon propre amour des mots, à la suite de la lecture de "Matière à rire" lorsque j'étais adolescent. Ce livre reprenait les sketches de Raymond Devos, aussi amusants sur scène qu'à leur seule lecture. Ce jeu de l'inutile qui s'intéresse à la sonorité et au sens des mots. Une passion pour le style et pour la musique des phrases. Pour le loufoque et l'absurde. La passion de la langue et de la comédie.

Dommage que l'Académie française n'ait pas reconnu son génie en l'acceptant sous la Coupole.

Mais ce n'est pas très important. Le plus important, c'est que Devos a créé un style qui lui est propre, qu'il laisse une oeuvre unique, et qu'il nous a amusés en s'amusant.

Publié dans coups de coeur

Commenter cet article