Europe sociale

Publié le par sébastien

Très bon article dans "Le Monde" du 12 avril : "L'Europe sociale, mythe ou réalité ?". L'auteur, Christope Ramaux, est membre du conseil scientifique d'Attac.

Il montre qu'il n'y aurait rien à gagner pour les salariés français à voir la politique sociale décidée à Bruxelles à la majorité qualifiée. Le maintien de l'unanimité dans le projet de traité est donc un bon point.

En revanche, il estime que le projet de traité ne contient pas de clauses garantissant le maintien d'un socle de droits élevés en matière sociale et qu'il y a donc de grands risques de voir s'établir une harmonisation par le bas.

Plutôt que de remettre en cause le vote à l'unanimité, il serait préférable d'adopter des clauses transversales qui, pour chaque texte, assurent un mieux-disant social.

Publié dans lectures

Commenter cet article

sebastien 13/04/2005 16:56

D'accord avec toi, jean-yves. Il y a des données contre lesquelles le projet de traité ne peut rien : les données démographiques d'abord qui remettent forcément en cause notre modèle de répartition, les données économiques ensuite, avec la mondialisation la concurrence entre Etats est de toute façon réelle, constitution ou pas.

Jean Yves 13/04/2005 15:48

L'analyse de Christophe Ramaux est pertinente au niveau social et j'ai bien conscience des possibles "régressions" pour les pays les plus avancés à ce niveau : néanmoins, j'ai tendance à penser que même si le NON l'emportait, les Français doivent s'attendre à une "diminution" du volet social dont ils bénéficient (malgré ce que le gouvernement dit, pas plus la sécurité sociale, les retraites, les assurances chômages ... sont pérénisées).