Une diplomatie désarmante !

Publié le par sébastien

Parmi ses grandes priorités diplomatiques, la France entend lever l'embargo sur les armes à destination de la Chine. Elle a convaincu l'Allemagne, puis la Grande-Bretagne, de la justesse de ce grand dessein. La levée devait être décidée par l'Union européenne en juin.

Oui, mais voilà, les Etats-Unis ont rappelé quelques broutilles :

- la Chine est une dictature et rien n'amène à penser ces dernières années qu'elle serait en voie de démocratisation : est-ce moral d'armer une dictature ?

- la Chine est un ennemi potentiel, qui ne cache pas ses intentions de "réunification" totale et complète : est-ce pertinent d'armer un ennemi potentiel ?

Puisque les interrogations ne suffisaient pas, les Américains passent à la vitesse supérieure. Ils menacent de réviser les liens qui unissent sociétés européennes et américaines dans diverses entreprises d'armement et envisagent, le cas échéant, des représailles économiques.

Voilà qui a suffi à désolidariser la Grande-Bretagne du couple franco-allemand. Voilà qui provoque une division au sein du Gouvernement Schroeder. Voilà qui amène l'Union à reconsidérer sa position. Voilà qui amène la France à l'isolement. Et de nouveau à la confrontation avec les Etats-Unis.

Le sujet en valait-il la peine ?

Et pourquoi la Gauche n'évoque-t-elle pas ce dossier, qui pointe pourtant les faiblesses de notre diplomatie ? La crainte de démontrer qu'une politique européenne de défense réellement autonome n'est déjà plus possible ?

Publié dans Politique-France

Commenter cet article