Un chiffre insupportable

Publié le par sébastien

Un chiffre insupportable dans "Libération" de ce jour : un homosexuel ou un bisexuel homme a 13 fois plus de risques de faire une tentative de suicide qu'un hétérosexuel.

Cela appelle deux observations :

1) D'abord, à tous ceux qui croient que l'on "choisit" d'être homosexuel, ce chiffre est parlant : nul ne choisit, en toute conscience de souffrir. Longtemps, le seul choix véritable dont je pensais disposer était celui entre la honte et la mort ;

2) Ensuite, à tous ceux qui estiment que cela est aujourd'hui facile de vivre son homosexualité, ce chiffre prouve le contraire : la société n'accepte pas encore, loin de là, l'homosexualité comme une sexualité possible et naturelle. D'où le développement chez beaucoup d'une mauvaise estime de soi qui pousse au pire.

Il appartient à la société d'agir de telle sorte qu'un jeune homo n'aura pas à craindre d'être ce qu'il est, au point de tenter l'irréparable.

Cela passe, notamment à mes yeux, par :

- l'universalité de la règle : un couple homo doit avoir les mêmes droits qu'un couple hétéro. En assurant un égal traitement, la règle commune consacrera la normalité de l'homosexualité. Dès lors, pour l'ado qui s'interroge, le contexte deviendra peu à peu différent : si un couple homo a les mêmes droits, c'est qu'il a une valeur égale aux autres. La perception de sa sexualité ne sera plus négative ;

- la sanction des discriminations : en condamnant les discriminations, il s'agit de mettre fin à l'idée qu'une sexualité serait "inférieure" à une autre.

On ne se suicide pas parce qu'on est homosexuel ; on se suicide parce que l'on a le sentiment, bien ancré, que la société est homophobe. C'est donc bien sur cette dernière qu'il faut agir.

 

Publié dans vie gay

Commenter cet article

Le hérisson 20/06/2005 10:37

ok avec tes remarques - Il faut bien évidement que la société change.
- mais peut être faut il aussi que la "communauté gay" se remette aussi un peu en question. il ne suffit pas d'ouvrir un bar gay et un sauna dans une ville pour qu'un homo soit heureux..
ça n'est pas non plus toujours facile d'être gay parmis les autres gays !!! le monde gay n'est pas si tolérant - il ne tolère pas plus la différence que la société. (culte de la jeunesse, de la beauté et racisme anti vieux par exemple..) - combien de gays qui s'assumaient pleinement ont fini par se tirer une balle dans la tête parce qu'ils se sentaient tout simplement trop seul ?